Nouveau site, nouvelles règles, on vous explique tout par ici Une question ?

Produit bien ajouté au panier !

Nos colis ne voyagent pas à moitié vides ! Assurez-vous de remplir votre panier avec des multiples de 12 bouteilles 33cL ou 6 bouteilles 75cL pour pouvoir passer commande. En savoir plus

Une question ?

La distillerie Ninkasi

 

Nos spiritueux produits à Tarare (Rhône) sont d’abord le fruit de notre savoir-faire acquis depuis 1997 grâce à notre métier de brasseur

 

Alban Perret, notre maître distillateur

Avec 3 métiers dans son sac, notre maître distillateur a plus d’un tour dans son sac. Car en plus de manier les alambics avec brillot, il est également vigneron et brasseur. Il a commencé dans les vignes comme tout bon beaujolais qui se respecte avant d’entamer une carrière de commercial dans le vin. Dès les années 2000 il rejoint une distillerie et commence également une activité d’hôte, car Alban sait recevoir ! A Morgon, où il cultive la vigne, il gère un gite.

Amoureux du raisin mais aussi des spiritueux, il est parti outre manche se former à la distillation, à son retour d’Ecosse il contacte Christophe Fargier, fondateur du Ninkasi, “de la brasserie à la distillerie il n’y a qu’un pas”. Et ce n’est pas l’eau présente à la brasserie, pure et douce issue du Beaujolais vert, qui donne tort à Alban. Elle est parfaite pour produire des whiskies fins et délicats, à croire que l’histoire whisky n’attendait qu’un rêveur qui oserait ouvrir le livre.

Des outils et des hommes

Indissociable de la bière, la fabrication d’un whisky passe d’abord par les étapes de brassage d’une bière : concassage des malts, brassage, fermentation (sans houblon). Alors une fois que le jus sucré a fermenté du côté de notre fabrique de bière, le jus sucré, appelé “wash” est transféré à la distillerie.

Au coeur de celle-ci une ambiance douce et chaleureuse règne. Baignés de lumière nos deux alambics en cuivre, façonnés et martelés en France à la main selon la tradition charentaise, offrent de beaux reflets et de jolies odeurs à qui viendra les contempler.

Notre outil de production c’est :

  • Deux alambics de type Charentais dits « à repasse »,
  • Quatre cuves en inox de 1000 litres pour récupérer l’alcool,
  • Quatre cuves de stockage : deux de 2 500 litres et deux de 4 000 litres pour les alcools blancs,
  • Un stockage pour 120 fûts de 228 litres où vieillissent nos whiskies.
  • Un whisky authentique et local

    Whisky et bière partagent un ADN commun : ils sont faits d’orge maltée, de levure, d’eau et de feu. A l’instar de la bière, ce sont les américains qui au début des années 1990 ont commencé à développer le concept des craft brasseries.

    Depuis plusieurs années elles se transforment et continuent d’innover en se lançant dans la micro-distillerie. Voilà une dizaine d’années que le phénomène gagne l’Europe, seul hic, la France, premier pays consommateur de whisky n’en produit pas, ou peu. Beau paradoxe quand on sait que l’on trouve sur le territoire toutes les matières premières nécessaires à sa fabrication.

    L’occasion parfaite de réduire notre empreinte carbone et de faire du so Frenchy ! Alban s’attèle donc depuis 2015 à fabriquer un whisky savoureux, authentique et local en privilégiant les circuits courts.